Abhay Deol et Rajshri Deshpande déballent Netflix Hit'Trial by Fire'


La série Netflix « Trial by Fire », qui a commencé à être diffusée le 13 janvier, est devenue un succès pour le service, figurant dans le top 10 en Inde, au Pakistan et au Bangladesh. Basée sur le livre du même nom de Neelam et Shekhar Krishnamoorthy, la série détaille la lutte de 25 ans pour la justice du couple dont la fille et le fils figuraient parmi les 59 personnes décédées dans un incendie causé par négligence au cinéma Uphaar de Delhi en juin. .

13, 1997. En 2018, le livre a été choisi par la société de livre à écran de Sidharth Jain, The Story Ink, qui a rapidement obtenu une offre pour les droits des Krishnamoorthys. Cependant, après avoir rencontré les Krishnamoorthys en personne, Jain a changé d’avis.

Abhay Deol et Rajshri Deshpande déballent Netflix Hit'Trial by Fire'

« J’ai réalisé que ce n’était pas une histoire ordinaire. Je ne peux pas traiter cela comme n’importe quel autre livre à traiter. L’histoire devait être racontée de manière responsable et sensible.

Donc, après beaucoup de réflexion, j’ai annulé l’accord et j’ai décidé de développer et de produire cela moi-même. Je me suis connecté avec les Krishnamoorthys à un niveau très émotionnel et ils m’ont fait aveuglément confiance. Je ne pouvais pas les laisser tomber ou simplement céder les droits pour des avantages commerciaux.

Cela devait venir du cœur », a déclaré Jain à Variety. Jain a passé un an à comprendre comment le sujet devait être traité et est arrivé à la conclusion qu’il avait besoin d’un style de traitement international qui était retenu, sensible et non dramatique. À cette époque, Prashant Nair, réalisateur du gagnant de Sundance « Umrika » et du gagnant de Tribeca « Tryst With Destiny », venait de terminer la réalisation d’épisodes de la série Amazon Prime Video « Made in Heaven ».

Nair a été ému par le livre de Krishnamoorthys mais n’y a pas immédiatement vu de série. Il a néanmoins été attiré par le sujet et a embarqué dans le projet en tant que showrunner et réalisateur principal. « L’incroyable résilience et le courage des Krishnamoorthys – après une perte aussi inimaginable et dévastatrice pour pouvoir se lever et se battre pendant plus de 25 ans pour la justice contre un système conçu pour vous épuiser – j’ai senti que nous pouvions tous trouver même une fraction de cette force et de cette détermination, le monde serait un endroit différent.

De plus, la sécurité publique et le système judiciaire sont les piliers de base de toute société qui fonctionne et cette histoire met en lumière l’urgence d’une réforme dans les deux domaines », a déclaré Nair à Variety. Simultanément, The Story Ink et Endemol Shine India montaient une liste de projets à coproduire et ce dernier a embarqué dans le projet. Et, il a été présenté à Monika Shergill, qui avait récemment rejoint Netflix India en tant que responsable du contenu à l’époque et ce fut un oui instantané de sa part.

Pour Nair et son co-créateur Kevin Luperchio, développer une structure était compliqué car l’affaire est en cours, elle a duré 25 ans, il n’y a pas eu de rebondissements et le principal antagoniste était l’inertie et la stagnation du système judiciaire indien. Quelque 50 millions d’affaires sont en attente aujourd’hui. Sachant que la conclusion allait être que les Krishnamoorthys se battaient toujours, la structure a été développée autour de cela avec des sauts dans le temps et de multiples perspectives.

Le livre a été complété par plusieurs rencontres avec les Krishnamoorthys, des recherches, des entretiens, des documents judiciaires, des rapports gouvernementaux et l’incorporation des histoires de toutes les autres vies qui ont été touchées par l’incident. Des pistes chevronnées réputées pour leurs performances mondialement acclamées ont été choisies. Rajshri Deshpande, connu pour « Sexy Durga », « Manto », « Angry Indian Goddesses » et « Sacred Games », joue Neelam Krishnamoorthy.

Abhay Deol, dont la carrière éclectique comprend des rôles principaux dans « Oye Lucky ! Lucky Oye ! », « Dev.D », « Zindagi Na Milegi Dobara » et « Shanghai », joue Shekhar Krishnamoorthy. Nair était clair qu’il ne voulait pas utiliser ses acteurs pour utiliser des prothèses ou imiter les Krishnamoorthys, donc une rencontre avec les personnages réels n’a pas eu lieu avant le tournage.

Rajshri Deshpande, Abhay Deol – « Trial by Fire » Netflix Deol lié à la dynamique entre le couple avec Neelam étant vocal et passionné et Shekhar étant calme et apparemment calme et recueilli. « Je devais trouver la tragédie de sa perte. J’ai dû trouver le sentiment d’aliénation qu’il ressentait.

Et j’ai dû jouer la dynamique qu’il partage avec sa femme », a déclaré Deol à Variety. Deshpande a ajouté: «J’ai traversé un voyage en croyant réellement que c’est ce qui se passe avec moi et en ressentant cette douleur que c’est ce qui s’est réellement passé avec ma famille. Et c’est comme ça que mes processus fonctionnent toujours – je le prends tellement interne parce que même les silences devraient avoir vos monologues à l’intérieur, les silences devraient parler.

Les deux acteurs ont pris du poids pour leurs rôles. « C’était nécessaire pour Neelam, et c’est ainsi que vous montrez que physiquement, elle change mais son courage est toujours là et elle fait des ravages sur son corps, elle fait des ravages sur sa santé aussi avec ça, mais son esprit est là, », a déclaré Deshpande. Le feu, autour duquel tourne la série, est évoqué tout au long mais examiné en profondeur uniquement dans le dernier épisode.

« La décision de montrer le feu a été l’une des plus difficiles. Nous ne voulions pas l’exploiter et avions beaucoup de doutes mais, finalement, nous avons estimé que construire vers cela à la fin et faire revivre le public après avoir entendu toutes les différentes perspectives sur ce qui s’est passé ce jour-là serait le moyen le plus efficace de les mettre en contact avec l’indignation que les familles des victimes ont ressentie. Et puis juxtaposer cela avec ces images finales des Krishnamoorthys qui se battent encore après toutes ces années fournirait non seulement un lien intellectuel mais aussi émotionnel avec l’importance de leur combat », a déclaré Nair.

En plus de l’acceptation du public, « Trial by Fire » est également l’une des émissions Netflix India les mieux commentées, dirigée par un rave de Variety. Pour l’équipe, en particulier Deol et Deshpande, la validation des Krishnamoorthys était la plus importante. « Je voulais leur validation plus que n’importe qui d’autre », a déclaré Deol.

Nair a ajouté: « Après la fin du spectacle, nous l’avons partagé avec eux et c’était probablement l’une des choses les plus difficiles que j’ai jamais faites. Ils ne pouvaient pas le regarder au début – ils ont dû l’éteindre après 15 minutes. Mais, après plusieurs semaines, ils ont finalement tout regardé car ce sont des gens incroyablement forts et ils savaient que les gens en parleraient.

Leur approbation de la série signifie plus que toute autre chose. «Le style de réalisation unique de Prashant Nair est inspirant et honnête, et les performances incroyables de notre talentueux ensemble ont créé une série vraiment captivante. La réponse des critiques et du public a été phénoménale », a déclaré Monika Shergill, vice-présidente, contenu, Netflix Inde, à Variety.

« Notre objectif était de créer une série qui reconnaisse les injustices subies par les familles des victimes de la tragédie de l’incendie du cinéma Uphaar et nous sommes ravis que la représentation exceptionnelle de la solidarité, de la résilience et de la force ait trouvé un écho auprès de notre public en Inde. » « Trial by Fire » reste l’émission Netflix n ° 1 en Inde. (LR) Sidharth Jain, Neelam Krishnamoorthy, Rajshri Deshpande, Shakhar Krishnamoorthy, Abhay Deol, Prashant Nair.