Catherine Laborde : gravement malade, elle ne peut plus sortir seule de chez elle !

Alors que l’état de la célèbre ex-présentatrice de la météo s’aggrave progressivement, on apprend qu’elle ne peut dorénavant plus sortir toute seule de chez elle sous peine de mettre sa vie en danger…

catherine-laborde-thomas-stern
source : closer

Ce n’est désormais plus un secret pour personne… Catherine Laborde, celle qui nous a parlé de la pluie et du beau temps durant de nombreuses années, est atteinte du syndrome à corps de Lewy, une maladie neurodégénérative qui entraîne de nombreux troubles cognitifs, dont certains plus préoccupants que d’autres… Heureusement pour elle, Catherine Laborde peut compter sur ses proches.

“Je ne sors pas seule. Je trébuche beaucoup.”

Deux ans après avoir révélé sa maladie au grand public, cette grande dame de la télé qui soufflera prochainement ses 70 bougies a décidé de se confier dans un livre autobiographique : Amour malade.

Et à en croire ses récentes apparitions télé et les interviews qu’elle a pu livrer aux médias, la situation est de plus en plus difficile pour l’ex-présentatrice de la .

Catherine Laborde souffre du syndrome à corps de Lewy, une maladie à mi-chemin entre le Parkinson et l’Alzheimer qui entraîne de nombreux troubles cognitifs et une forme de démence neurodégénérative.

Alors que Catherine Laborde et son compagnon de vie Thomas Stern étaient tout deux invités sur le plateau de C à vous le 7 octobre dernier, ils se sont confiés sur les difficiles symptômes entraînés par cette maladie et les difficultés rencontrées au quotidien.

Même si l’ex-présentatrice n’en est pas encore à un stade critique de la maladie, les tremblements et les troubles moteurs sont monnaie courante dans le quotidien de la . À ce versant “parkinsonien” s’ajoute le versant neurocognitif de la maladie, qui entraîne des troubles de la mémoire, une perte de repère, proche, une perte partielle du langage

Mais ce n’est pas tout. Le couple doit faire face à l’apparition de nouveaux symptômes “surprises”. 

L’apparition de l’un d’entre eux fait d’ailleurs extrêmement peur à Thomas Stern : le syndrome de Capgas, aussi connu sous le nom de trouble de la reconnaissance du proche. Il s’agit d’un symptôme qui entraîne l’apparition d’épisodes durant lesquels la personne malade pense que ses proches ont été remplacés par des individus hostiles, “des sosies animés de mauvaise intentions”…

Catherine Laborde apprend à vivre avec ses symptômes…

L’ex-présentatrice de la météo doit donc réapprendre à vivre au quotidien malgré ces symptômes. Pourtant, plus la maladie avance, et plus son quotidien se retrouve semé d’embuches : « Je ne sors pas seule. Je trébuche beaucoup. Mais avec Thomas ou mes filles, oui. Thomas me pousse à sortir, à voir des amis, à avoir une vie sociale. » avait-elle avoué lors d’une récente interview.

Car si bien la perte de repère était encore légère en tout début de maladie, les symptômes ne font que s’intensifier avec le temps, à tel point que les déplacements en extérieur sont de plus en plus complexes et dangereux pour l’ex-star des plateaux télé.

Peu après avoir quitté son poste de présentatrice météo en janvier 2017, Catherine Laborde avait été invitée sur les plateaux télé pour raconter son histoire. À l’époque, elle se confiait déjà sur les terribles trous de mémoire dont elle souffrait parfois et qui avaient précipité sa décision de mettre un terme à sa carrière de présentatrice météo : « J’ai des pertes de mémoire sans arrêt… Là, je viens de vous parler et je ne me souviens plus ce que j’avais dit une demi-heure plus tôt. annonçait-elle à l’occasion d’un interview pour l’émission Sept à huit.

 “On ne sait plus où on est, qui on est… ». Une triste réalité qui complique énormément l’autonomie dans les actions de la vie de tous les jours.

Un trouble mystérieux et un traitement très expérimental

La femme et épouse de 69 ans déclare tout faire pour profiter au maximum de ses journées et essaye de garder le moral malgré tout.

Ces proches essayent eux aussi d’avancer malgré les doutes, les difficultés et la grande tristesse qu’implique cette maladie.

Cette maladie neurodégénérative est encore très mal connue du monde scientifique, et pour l’instant il n’existe pas de traitement pouvant stopper totalement les symptômes, comme c’est le cas pour Parkinson et Alzheimer.

Cependant, certains médecins travaillent sur des traitements expérimentaux visant à réduire les symptômes parkinsoniens. L’ex-présentatrice a d’ailleurs accepté de se soumettre à ces nouveaux traitements en espérant voir des résultats positifs.

On ne peut que croiser les doigts pour que cela fonctionne.


Arielle Cardin

Arielle Cardin

Passionnée par l'écriture depuis mon plus jeune âge et maman de deux enfants, je partage aujourd'hui mon temps entre la rédaction de news people et ma vie de famille !