C’est le trou noir pour Nicolas Hulot après Envoyé spécial !

Après les révélations d’Envoyé spécial, la cote de popularité de Nicolas Hulot baisse drastiquement. Accusé d’agressions sexuelles et de viol, l’ancien ministre de la transition écologique se rapproche lentement du trou noir.

 

View this post on Instagram

 

A post shared by Cheek (@cheekmagazine)

La grande dégringolade

Fin de la popularité de Nicolas Hulot. Le désamour des Français pour l’ancien ministre est désormais très grand. Autrefois aimé et respecté, l’écologiste ne siège plus dans le rang des personnalités préférées. Alors que seulement une petite partie des Français ont une opinion négative de sa personne en novembre dernier, ce nombre a considérablement augmenté à 35 % selon les sondages. Nicolas Hulot se retrouve dans le camp des personnalités moins appréciées avec Éric Zemmour et Jean-Luc Mélenchon en tête de liste.

Ce changement brusque dans la vie de l’ancienne vedette de la télévision vient suite à l’ébruitement des affaires de viol et d’agressions sexuelles. Selon un reportage d’Envoyé spécial, plusieurs femmes, dont une mineure à l’époque des faits, pointent du doigt l’ancien ministre. Les faits évoqués se seraient déroulés entre 1989 et 2008. Ces révélations ont largement dégradé l’image jusque-là parfaite de l’homme politique. Pendant que son avocate dénonce une opération de destruction, le regard des Français sur l’homme change considérablement. Une est ouverte au parquet de Paris pour mettre au clair cette situation.

Une image difficile à réparer

L’ancien ministre a annoncé son retrait de la vie politique après les déclarations de ses supposées victimes. L’homme, qui jouissait d’un grand respect de la part du peuple serait obligé de laver son nom avant de retrouver son prestige d’antan. Une tâche qui serait ardue au vu du nombre de femmes qui le désigne. En effet, une dizaine de femmes ont décidé de quitter l’ombre. Néanmoins, la journaliste auteure du reportage affirme être en contact avec beaucoup d’autres femmes.

L’ancien ministre de son côté affirme ne pas connaitre ces femmes et dément catégoriquement les accusations. Excepté une reconnaissance d’innocence par le parquet de Paris, l’ancien ministre aura du mal à se faire accepter de nouveau. L’opinion se sent profondément indignée et à la fois étonnée face à toutes ces révélations. De plus, les affaires de viol et d’agressions sexuelles sont considérées avec une grande rigueur et sévérité dans l’opinion publique. La belle preuve est la demande de retrait de son nom de la Légion d’honneur par les membres de son parti politique d’origine.

L’affaire Hulot, la pierre d’achoppement

Les révélations ne semblent pas atteindre uniquement l’ancien ministre. La gravité de la situation est telle que même ses anciens collaborateurs ne sont pas épargnés. En témoigne la situation récente de Mathieu Orphelin avec le parti des écologistes. Ce dernier s’est vu retirer ses responsabilités de porte-parole du parti juste en raison de sa proximité de l’ancien ministre au moment des faits. Les écologistes se rangent du côté des victimes et souhaitent une application rigoureuse de la loi.

Le candidat Yannick Jadot prend cette affaire vraiment à cœur et ne souhaite pas qu’elle entache son image dans sa course pour les élections présidentielles. Par ailleurs, la chute de Nicolas Hulot enclenche l’ascension d’autres personnalités. Macron aurait connu un pic dans sa cote de popularité pendant, que Xavier Bertrand et Michel Barnier entrent dans le top 5 des personnalités appréciées.

 

Afficher Masquer le sommaire
Accueil / Politique / C’est le trou noir pour Nicolas Hulot après Envoyé spécial !