Le co-créateur de "Boy Meets World", April Kelly, a été licencié, selon l'écrivain


Le rideau sur « Boy Meets World » continue d’être tiré via le podcast « Pod Meets World ». Au cours de l’épisode de mercredi, l’écrivain Janette Kotichas a rejoint les animateurs Danielle Fishel, Will Friedle et Rider Strong pour discuter de son expérience dans l’émission en travaillant avec les co-créateurs Michael Jacobs et April Kelly. Elle a expliqué qu’elle avait déjà une relation de travail avec Kelly, qui lui a dit qu’elle avait présenté l’idée de la série à Disney et qu’ils la jumelleraient avec un autre écrivain pour créer la série.

Avec cela, Kelly l’a amenée dans « Boy Meets World ». Fishel a noté que les anciens écrivains qui avaient été sur le podcast ont expliqué que la salle des écrivains de la saison 1 était assez divisée entre « le camp de Michael et le camp d’avril ». Kotichas a confirmé cela, plaisantant en disant que c’était « les méchantes filles, puis April et ses deux ou trois écrivains », qui comprenaient également Ken Kuta.

Le co-créateur de

«Je ne savais pas que j’y allais, je ne savais pas que ça allait être aussi divisé. Il y avait beaucoup de sarcastiques de l’autre côté et ce n’est pas grave », a-t-elle déclaré. « Je ne savais pas qu’ils avaient eu cette histoire qu’April était ce monstre.

April est un être humain incroyable et tellement généreux. Kotichas, qui a écrit les épisodes de la saison 1 « Boys II Mensa » et « Boy Meets Girl », s’est souvenue avoir reçu des notes de Jacobs sur l’un de ses scripts. « Il dit : ‘Je ne sais même pas quoi dire.

‘ Il lance mon script et dit: « C’est un morceau de blanc » », a allégué Kotichas. « April dit, ‘OK, Michael, c’est cool. Asseyons-nous, parcourons le scénario et donnons des notes à Janette.

 » Elle a ensuite raconté une histoire selon laquelle « la méchante en chef avait un énorme contrat global chez Disney », c’est Kelly qui a donné sa carte de crédit aux AP pour acheter dîner pour eux-mêmes après une longue journée de travail. « Boy Meets World », diffusé sur ABC de 1993 à 2000, a terminé sa première saison en 1994 et Kelly est partie en vacances. Avant de partir, se souvient Kotichas, Kelly lui a dit qu’elle et les emplois de Kuta étaient en sécurité pour la saison 2.

« J’étais comme, ‘Je souhaite juste que tu n’ailles pas en France, je souhaite que tu attendes les contrats.’ April m’a dit ‘Non, non, tout est réglé’. Michael est d’accord.

Vos noms sont sur la liste sur son bureau », a-t-elle dit aux acteurs. « Plan sur… nous nous sommes laissés aller et nous ne sommes pas dans l’émission. J’ai envoyé un télégramme à April en France à son hôtel disant : « Vous avez été coupé.

Je suis sûr que son agent aussi. On vient de se faire couper. … C’était traumatisant pour moi.

Le casting a été surpris d’entendre l’affirmation de Kotichas selon laquelle Kelly avait été exclue de la série. « J’ai toujours pensé qu’elle en avait marre de la série et qu’elle était partie à cause de la politique et ainsi de suite », a déclaré Strong. « Je n’avais pas réalisé que c’était en fait une décision qui avait été prise.

Je suppose que c’était une décision prise au niveau du réseau ou Michael avait soudainement plus de pouvoir qu’il n’en avait auparavant et a pu reprendre le spectacle. Friedle a affirmé: « J’ai entendu plusieurs fois sortir de la salle des écrivains – je ne vais pas dire les noms de qui que ce soit, mais j’ai entendu cette citation plusieurs fois: » Les femmes ne sont pas drôles « . » Variety a contacté ABC et Jacobs pour commenter.

Kelly n’a pas pu être jointe dans l’immédiat pour un commentaire. Kelly et Kotichas se sont depuis éloignés d’Hollywood et de l’industrie du divertissement. Kelly a été invitée à participer au podcast; elle a refusé, mais a envoyé une douce lettre à Fishel pour qu’elle la lise à l’antenne, ce qu’elle a fait lors de l’épisode du 4 janvier.

Tandis que Kelly s’extasiait sur le casting, elle a fait la lumière sur son expérience dans la série en écrivant : Je savais que « mes enfants » seraient entre de bonnes mains avec le réalisateur David Trainer, également un professionnel accompli et l’homme parfait pour les protéger du pire des comportements dégoûtants et de l’attitude dédaigneuse affichée par un certain autre imbécile qui restera anonyme. Trainer a récemment rejoint le podcast en tant qu’invité également, et bien qu’il ait dit qu’il avait de bons souvenirs de travail avec Jacobs, il a également trouvé certaines des expériences « détestables » et « dégoûtantes ».