Coronavirus : pas de station de ski en Italie, l’accès est donc bloqué à tous les touristes

Si vous pensiez qu’il était possible de se rendre en Italie pour les stations de ski, sachez que ce n’est pas possible, l’accès est bloqué.

Neige
Source : capture Pixabay

C’est donc une mauvaise nouvelle pour les habitants ou les touristes qui souhaitent se rendre en Italie pour s’adonner à leur passion à savoir le ski. En effet, l’Italie avait programmé une ouverture pour ce 15 février, mais, au vu de la situation sanitaire dans le pays, cela ne semble pas envisageable. L’annonce est alors officielle puisque les stations sont fermées et aucune date ne semble être évoquée concernant une ouverture réelle. Seule la date du 5 mars est envisagée dans un communiqué partagé par le ministère compétent et relayé en France par l’Équipe.

Une vive inquiétude en Italie face au coronavirus

Vous vous souvenez sans doute de la situation en mars 2020 puisque le pays avait été lourdement frappé par l’épidémie du coronavirus. Les images avec des cercueils avaient fait rapidement le tour de la toile et les vidéos avaient aussi entraîné une vague de panique dans le monde entier. Alors que certains pensaient que la Covid-19 n’était pas une maladie mortelle ou plus grave qu’une grippe, d’autres ont constaté notamment avec l’Italie que cette épidémie était vraiment dangereuse. Tout le monde se rappellera sans doute de ce qui avait gelé l’Italie, mais également la France et d’autres pays du monde entier.

  • De ce fait, l’Italie ne souhaite pas prendre de risques face à l’épidémie du coronavirus qui n’est pas terminée.
  • Alors que certains établissements sont contraints d’ouvrir dans le pays puisque les professionnels n’ont pas les mêmes aides qu’en France, les stations restent fermées.<:li>
  • Le virus est inquiétant et c’est aussi le cas pour tous les variants qui prennent de l’ampleur et qui peuvent encore menacer le pays.
  • Les autorités compétentes ont décidé de prolonger des mesures pour l’Italie avec la fermeture des stations de ski.

Pour rappel, l’Allemagne a décidé de prolonger de quelques jours, la plus grande partie des restrictions notamment, le confinement puisque le contexte avec les variants est particulièrement inquiétant. Seule la France a choisi de ne pas confiner les habitants en misant sur les vacances scolaires pour tenter de freiner l’épidémie le plus possible.

Il s’agit bien sûr d’un risque alors que la situation serait tout de même tendue notamment dans les services de réanimation. Si des chiffres annoncent une baisse, d’autres dévoilent localement des hausses inquiétantes.

Moins de 18 % des cas en Italie sont liés aux variants

Comme des professionnels ont pu le préciser lors de leur intervention, les variants sont clairement plus contagieux. De ce fait, ils se propagent plus rapidement et la situation pourrait rapidement devenir catastrophique si les autorités perdent le contrôle. De ce fait, les données partagées par l’agence de la santé en Italie montrent que 17.8 % des cas sont liés aux variants. La Lombardie avait donc l’intention d’ouvrir les stations de ski ce 15 février, mais cela ne sera pas possible puisque l’annonce officielle a été faite ce dimanche.

Pourtant, des mesures avaient été envisagées avec un contrôle des utilisateurs des pistes avec une vente limitée des forfaits. Cela ne semble donc pas avoir convaincu les autorités qui préfèrent fermer les pistes. Les pistes sont fermées depuis de nombreuses semaines comme c’est le cas en France. Si les touristes pensaient se réfugier sur les massifs montagneux italiens pour profiter de cette passion, ils sont confrontés à une triste réalité. Il faudra sans doute attendre quelques jours pour savoir si l’Italie envisage une autre solution ou si les stations de ski restent fermées. En France, Jean Castex a annoncé une fermeture des remontées mécaniques pour l’ensemble du mois de février.


Jennifer Labracuol

Jennifer Labracuol

Je suis particulièrement intéressée par l'actualité people et politique, deux sujets pourtant diamétralement opposés ! Je partage donc mon avis régulièrement dans mes articles.