Danseuse, la remplaçante de Debbie Reynolds avait 92 ans


Margie Duncan, une danseuse et actrice qui a remplacé sa chère amie Debbie Reynolds dans des films tels que The Unsinkable Molly Brown, The Second Time Around et The Singing Nun, est décédée. Elle avait 92 ans. Duncan est décédé le 3 janvier après une brève maladie dans sa maison du Porter Ranch à Los Angeles, a annoncé sa famille.

Duncan a travaillé avec des chorégraphes dans les films pour apprendre les routines de Reynolds, « dansant » pendant le blocage et les répétitions jusqu’à ce que les numéros soient fixés. Elle enseignait ensuite les routines à son amie. Dans la comédie musicale The Unsinkable Molly Brown (1964), pour laquelle Reynolds a reçu sa seule nomination aux Oscars, Duncan a répété le numéro « Ain’t Down Yet », qui a eu lieu dans la basse-cour de la maison de campagne de Molly (Reynolds), avec le chorégraphe Peter Gennaro.

Danseuse, la remplaçante de Debbie Reynolds avait 92 ans

Duncan a sauté au sommet d’un hangar pour chanter le dernier couplet tout en marchant à reculons sur son toit de chaume, puis en remontant, terminant à l’avant du toit. Au dernier essai, l’un des bardeaux de paille s’est détaché, faisant tomber Duncan du hangar. Elle n’a pas été blessée, mais les bardeaux étaient cloués au moment où Reynolds est arrivé.

À la fin des années 1970, lorsque Reynolds a voulu créer un lieu de répétition pour les danseurs professionnels et autres, elle a fait appel à Duncan pour transformer un immeuble sur Lankershim Boulevard à North Hollywood en studio pendant que l’actrice était sur la route. Duncan a embauché le décorateur hollywoodien Jerry Wunderlich, nominé aux Oscars pour L’Exorciste et Le dernier magnat, et il a recouvert les sols en béton d’un rembourrage en caoutchouc sur lequel des planchers de bois ont été installés. Cela a créé un « plancher flottant » sur lequel les danseurs ne subiraient pas de blessures.

Duncan dirigerait DR Studios, où Michael Jackson a répété « Thriller » et Madonna, Ann-Margret, Bette Midler et d’autres ont élaboré des routines, pendant plus de trois décennies. L’aînée de deux filles, Duncan est née à Philadelphie le 4 septembre 1930. Danseuse de claquettes accomplie, elle s’est produite dans sa ville natale dans des écoles catholiques et à la prestigieuse Académie de musique.

L’un de ses contemporains était le chanteur Eddie Fisher, qui l’a présentée à l’un de ses meilleurs amis au lycée, Bernie Rich. Après avoir obtenu son diplôme de la Callihan’s Catholic School, Duncan a déménagé à New York pour travailler comme danseur professionnel. Alors qu’elle chantait et dansait dans une revue musicale à la discothèque de Versailles, Rich a amené Fisher et son fiancé, Reynolds, pour voir son spectacle.

Ensuite, ils sont tous allés dîner tard, où Duncan a rencontré Reynolds pour la première fois. Elle a rappelé qu’elles ressemblaient à des sœurs et portaient la même tenue. De gauche à droite : Eddie Fisher, Debbie Reynolds, Bernie Rich et Margie Duncan au Stork Club de New York vers 1954.

Avec l’aimable autorisation de Dorian Hannaway Les deux couples se sont mariés à quelques mois d’intervalle en 1955. Le premier enfant de Duncan et Rich, Michael, est né en 1956, un jour avant que Reynolds et Fisher aient leur premier enfant, Carrie. Les femmes étaient à nouveau enceintes au même moment en 1958 et ont eu leur deuxième enfant en l’espace de trois semaines.

Reynolds emmenait souvent Duncan et ses trois enfants sur place. Duncan a également passé du temps en tant qu’assistant des créateurs de costumes Bob Mackie et Ret Turner et a coproduit de nombreux spectacles pour l’association caritative Thalians dirigée par Reynolds qui a profité à la santé mentale. Duncan et Rich ont divorcé en 1968.

Elle a ensuite eu un bref deuxième mariage avec Sheldon Kaufman. Duncan a pris sa retraite de DR Studios après la mort de Reynolds en décembre 2016, mais est resté actif en suivant des cours d’exercice et en allant danser de salon chaque semaine. Les survivants incluent ses enfants, Michael, Mark et Elisa; belle-fille Rachel; gendre John; petits-enfants Evelyn, Tony et Gina; et sa sœur Jeanne.