En confinement à l’Élysée, Brigitte Macron s’inquiète pour ses filles !

L’épidémie de coronavirus sévit dans le monde. Le nombre de contaminations a dépassé la barre du million, et l’on compte près de 90 000 morts à la date du 9 avril.

Brigitte Macron en confinement : comment se déroulent ses journées ?
Brigitte Macron en confinement : comment se déroulent ses journées ?

La n’est pas en reste avec la barre des 10 000 morts dépassée ! Cette situation catastrophique a poussé les autorités françaises, à placer la population en et ce, depuis plus d’un mois. Un confinement qui concerne tout le monde, même la Première Dame , presque toute seule avec son mari à l’Élysée. Comme toute mère, cette dernière s’inquiète pour ses enfants, notamment pour l’une de ses filles, médecin se trouvant au cœur de la lutte contre l’épidémie.

Brigitte Macron en confinement à l’Élysée

La France est touchée de plein fouet par l’épidémie du Covid-19 avec plus de 10 000 décès à ce jour. L’inquiétude est à son paroxysme dans de nombreuses familles. Toutefois, de nombreux acteurs se lèvent pour contribuer à la lutte contre la propagation du virus. Les pouvoirs publics ont ainsi montré la voie, en déployant des moyens colossaux pour aider les populations à bien vivre et gérer le confinement, mais aussi à soutenir les hôpitaux et personnels médicaux.

C’est dans ce cadre que la Première Dame Brigitte Macron, malgré son confinement au palais de l’Élysée, a mis en contribution, l’association qu’elle dirige pour collecter des fonds. Elle vit les moments du confinement avec son mari dans la très spacieuse résidence présidentielle où le personnel a été grandement réduit depuis le 16 mars dernier. Elle tente au quotidien de respecter les mesures barrières pour éviter toute contamination.

Toutefois, elle s’était permis récemment, une petite sortie au niveau du quai de la Seine, sortie qui lui a valu d’énormes critiques. Depuis, elle essaye de faire profil bas même si elle reste malgré tout, inquiète pour ses enfants.

La Première Dame est inquiète pour ses filles

Le personnel médical, dans son ensemble, est au cœur de la lutte contre le Covid-19. Ils sont souvent au contact des patients affectés par le virus. Certains d’entre eux ont été même contaminés et d’autres sont décédés des suites de la maladie. Leurs familles sont particulièrement inquiètes.

La Première Dame française n’échappe guère à cette situation. En effet, deux de ses filles sont plus ou moins dans l’œil du cyclone. Sa fille aînée, Laurence Auzière-Jourdan est cardiologue et chaque jour, elle côtoie des patients touchés par le virus. Elle est donc au premier plan et est confrontée au risque de se faire infecter.

Une autre de ses filles, Tiphaine Auzière, avocate, a son mari qui est également dans le corps médical. Elle est certes moins exposée, mais l’inquiétude demeure entière pour Brigitte Macron. Elle l’a d’ailleurs fait savoir dans une interview accordée au journal Le Parisien, où elle a parlé de sa peur pour ses filles.

Toutefois la Première Dame se veut très optimiste, comprenant qu’elles ne vont pas renoncer à leurs activités.

Un engagement de taille dans la lutte contre le Covid-19

Malgré ses inquiétudes affichées pour ses deux filles, la première dame Brigitte Macron s’investit à 100 % dans ce combat contre le Covid-19. En tant que Présidente de la Fondation Hôpitaux de Paris-Hôpitaux de France, Brigitte Macron remue ciel et terre pour apporter toute l’aide nécessaire à l’hôpital en France.

C’est ainsi qu’elle a fait appel à des bonnes volontés pour des dons en argent et en matériel, entre autres, pour venir en aide au personnel médical en première ligne. À cet effet, la fondation est parvenue à réunir près de 15 millions d’euros et ce, depuis le 16 mars. Une somme non négligeable qui a été partagée entre :

  • une centaine d’hôpitaux de Paris et de France ;
  • de nombreux Établissement d’Hébergement pour Personnes Âgées Dépendantes ;
  • un fonds de soutien pour des familles, etc.

Cet engagement vient mettre fin aux polémiques nées d’un supposé manque d’investissement de la Première dame de France dans le combat contre l’épidémie du Coronavirus. D’ailleurs cet investissement personnel lui permettra d’oublier un temps, le confinement difficile, mais surtout les risques de contamination auxquels sont confrontées ses deux filles Laurence et Tiphaine Auzière.


Jennifer Labracuol

Jennifer Labracuol

Je suis particulièrement intéressée par l'actualité people et politique, deux sujets pourtant diamétralement opposés ! Je partage donc mon avis régulièrement dans mes articles.