Films de Camille Billops et James Hatch pour obtenir une rétrospective théâtrale


EXCLUSIF: Les cinéastes Camille Billops et James Hatch, qui ont exploré la vie culturelle afro-américaine dans une série de documentaires très acclamés, recevront la première rétrospective théâtrale mondiale de leur travail ensemble. Third World Newsreel a annoncé aujourd’hui qu’il lancera la rétrospective le 3 février à la Brooklyn Academy of Music, avec une restauration 4K de Suzanne, Suzanne du couple, sorti à l’origine en 1982, et des numérisations 2K de leurs cinq films successifs, culminant avec leur dernier film ensemble, 2002’s A String of Pearls [scroll down to see a trailer of the retrospective]. « Centrant la vie culturelle et la narration des Noirs à l’écran », a noté un communiqué de Third World Newsreel, « ces films autobiographiques innovent en matière de forme documentaire et tissent astucieusement des histoires personnelles et des problèmes sociaux ».

Suzanne, Suzanne a été nommée au National Film Registry de la Bibliothèque du Congrès en 2016. Le documentaire «se concentre sur la nièce de Billops déballant ses abus passés et comment cela se répercute dans toute sa famille. En confrontant ces émotions difficiles, le film propose une catharsis aux participants.

Films de Camille Billops et James Hatch pour obtenir une rétrospective théâtrale

Bell Hooks, auteure et militante, a déclaré que le film « reste l’un des documentaires les plus puissants sur la vie domestique ». « Billops documente ses retrouvailles avec sa fille qu’elle a abandonnée pour adoption, ainsi que les circonstances et les sentiments complexes qui ont à la fois conduit à cette décision et en ont également résulté. » Dans un communiqué, le directeur exécutif de Third World Newsreel, JT Takagi, a déclaré: «Le travail de Camille Billops et James Hatch défie avec défi les normes documentaires et est une expérience révélatrice de leur vie, des familles noires et de toutes les familles – tout en obligeant les téléspectateurs à repenser leurs hypothèses sur la maternité, la sexualité des personnes âgées, la violence domestique, la race et les rôles de genre.

C’est la première fois que leur travail est diffusé dans une rétrospective théâtrale – et nous espérons que de nouveaux publics seront fascinés par leur travail – et à travers cela, ont également conduit au travail d’autres réalisateurs de documentaires du BIPOC. Billops est décédée en 2019 à l’âge de 85 ans. En plus du cinéma, elle était une importante sculptrice, céramiste, graveuse, archiviste et écrivain.

Une partie de son travail de photographe et de sculpteur est actuellement exposée dans une exposition au Museum of Modern Art de New York. Hatch, son mari, était dramaturge, scénariste, professeur et archiviste en plus de réalisateur de documentaires. Il est décédé en 2020 à l’âge de 91 ans.

« Scandaleux et engagés, Camille Billops et James Hatch ont défié l’establishment de l’art blanc, promu d’autres artistes noirs et POC et produit des années d’interviews en vidéo et en livres pour mettre en valeur les créatifs du BIPOC », a publié le communiqué. déclaré. « Comme Camille l’a dit, ‘Qui d’autre le fera?' » Billops et Hatch ont fait une demi-douzaine de films ensemble.

Voici les documentaires qui composent la rétrospective : Suzanne, Suzanne (1982) – 4K RestorationOlder Women and Love (1987) – 2K Digitization Finding Christa (1991) – 2K DigitizationThe KKK Boutique ain’t Just Rednecks (1994) – 2K Digitization Take Vos sacs (1998) – Numérisation 2KUn collier de perles (2002) – Numérisation 2K.