Hélène Darroze : très triste, elle annonce une mauvaise nouvelle à ses clients… !

Ce 2e confinement est une tragédie pour beaucoup de restaurateurs et de commerçants. Aujourd’hui c’est au tour d’Hélène Darroze de nous annoncer une bien triste nouvelle…

Helene-Darroze

Pour faire face à l’ récente du nombre de cas diagnostiqué positif au COVID-19, le d’Emmanuel Macron a pris la décision de reconfiner toute la France pendant un mois, une mesure drastique en demi-ton, car ce soi-disant total ne s’applique pas pour tout le monde pareil…

Fermeture des bars et des restaurants : des mesures drastiques efficaces ?

Depuis le 30 octobre, les citoyens français sont de nouveau obligés de rester chez eux et de limiter le contact avec l’extérieur.

Et si les grandes surfaces, les écoles et certains commerces dits “essentiels” sont toujours ouverts, les établissements fournissant un service à la personne, les bars et les restaurants sont dorénavant fermés au public, et les petits commerçants, les bistrotiers et les restaurateurs du pays tout entier sont en deuil.

Car si le premier confinement avait déjà pas mal secoué ce secteur, les récentes décisions prises par risquent d’être le coup de grâce de nombreux petits commerces et bistrots de proximités. Ils sont déjà nombreux à avoir dû mettre la clé sous la porte face au peu de clients, aux restrictions horaires dues au couvre-feux, ou suite à la fermeture administrative totale qui avait été préconisée dans certaines métropoles.

Mais les petits restaurants et bars anonymes ne sont pas les seuls à subir cette crise économique qui va de pair avec la crise sanitaire. Certains grands chefs et restaurateurs, comme Philippe Etchebest, avaient également fait entendre leur voix et leur point de vue, face à ces décisions gouvernementales susceptibles de tuer la profession.

Après un premier confinement éprouvant, ce deuxième semble sonner le glas de nombreux nouveaux restaurants.

Hélène Darroze annonce une bien triste nouvelle

Ce dimanche 1er novembre, l’emblématique cheffe parisienne Hélène Darroze a été obligée de se rendre à l’évidence : sa situation économique et le triste futur qui se profile ne lui permettent pas de maintenir ses activités.

En mars dernier, la cheffe avait déjà été obligée de fermer l’un de ses restaurants situés à Paris, dans le 2e arrondissement (“Joia”). Mais la célèbre cheffe ne s’avoue pas vaincue pour autant, et la fermeture de ses restaurants a pour elle était l’occasion de réinventer son travail.

Pour s’assurer un revenu, même minime, Hélène Darroze avait alors  décidé de se tourner vers la vente à emporter, un projet qu’elle avait toujours voulu mettre en place, mais qui ne s’était jamais réellement concrétisé.

Elle a donc officialisé l’annonce sur son compte Instagram : « Nous vous l’avions promis il y a deux ans, lors de l’ouverture de Jòia, et nous n’avions jamais tenu notre promesse… aujourd’hui avec ce nouveau confinement, le voilà… ou plutôt les voilà… les burgers de Jòia » 

Cependant, la cheffe a dû faire faire face à la triste réalité et ce week-end, elle a dû se résoudre à fermer un autre de ses établissements, « The Connaught », situé à Londres.

Un nouveau coup dur pour cette professionnelle de la restauration, comme pour beaucoup d’autres, qui se retrouve frappée de plein fouet par les dettes et les difficultés financières liées à la crise sanitaire.

C’est donc avec beaucoup de tristesse que la mère de famille a annoncée cette difficile décision sur Instagram : « Chers clients, c’est avec beaucoup de tristesse que nous allons fermer notre restaurant mercredi soir. Mais pour vous permettre de profiter de chaque minute avant le confinement, nous garderons notre restaurant ouvert pour le déjeuner et le dîner ces dimanche, lundi, mardi et mercredi. Venez nous voir et je peux vous promettre que Mirko Benzon et Marco Zampese avec l’équipe vous proposeront une expérience mémorable » a-t-elle annoncé en légende de son post.

On lui souhaite beaucoup de courage et de force pour la suite.


Arielle Cardin

Arielle Cardin

Passionnée par l'écriture depuis mon plus jeune âge et maman de deux enfants, je partage aujourd'hui mon temps entre la rédaction de news people et ma vie de famille !