Kendji Girac : le chanteur évoque l’époque où il a failli perdre plusieurs doigts !

Devenir une vedette de la musique n’est pas une chose facile et ça, Kendji Girac peut le confirmer. Entre sa détermination et les efforts qu’il a dû consentir parfois au péril de son bien-être, il y a de quoi être étonné. L’artiste affirme qu’il a même déjà failli perdre ses doigts.

La course vers l’excellence est loin d’être facile. À l’instar de plusieurs autres musiciens de renom, Kendji Girac a commencé sa carrière musicale en n’ayant que courage et talent comme armes. Obligé de se débrouiller pour se faire de l’argent pendant qu’il était encore plus jeune, il avait dû se coltiner des jobs qui pouvaient se révéler très dangereux. Qui pouvait croire que le célèbre Kendji Girac fut un jour un élagueur ? Pourtant c’est bel et bien vrai puisqu’il s’est confié lui-même sur cet aspect de son passé en évoquant ce travail qui a failli lui coûter plusieurs doigts. Il risquait beaucoup en exerçant cette activité avec son père et les choses auraient pu tourner autrement si le sort avait tourné en sa défaveur. Les prochaines lignes de cet article vous disent tout à ce sujet.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Kendji Girac (@kendji) le

Un travail excessivement dangereux

Aujourd’hui, est une star. Avec ses millions de fans à travers le monde, des albums qui cartonnent, une merveilleuse famille, on a l’impression que tout ce qu’il touche se transforme en or. Il vit de sa passion et les choses semblent bien lui réussir. Pourtant, il aurait pu ne pas avoir tout ceci, s’il avait été malchanceux. En effet, l’un de ses jobs de jeunesse a failli lui faire perdre ses doigts. Des doigts qui lui ont permis de devenir un as de la guitare sèche aujourd’hui.

L’interprète de No me mires mas travaillait comme élagueur et prenait d’énormes risques. Il déclarait cela dans une qu’il a accordée tout récemment à Konbini. Le jeune homme a affirmé qu’il a failli perdre ses doigts plus d’une fois. L’utilisation des tronçonneuses et des sécateurs pour couper les branches est très risquée. Pourtant, ces machines étaient indispensables pour qu’il exécute son travail.

Les outils étaient dangereusement proches du visage et il était possible que les cordes s’emmêlent dans les branches. Pour les dénouer, l’utilisateur était obligé de lever la machine et à ce niveau, l’outil pouvait remonter jusqu’à lui couper les doigts. Le peut s’estimer chanceux que cela ne lui soit pas arrivé, sinon il ne serait certainement pas devenu ce joueur de guitare tant apprécié.

Une détermination à toute épreuve

Décidément, le chanteur a dû faire face à plusieurs vicissitudes de la vie avant d’être au niveau où il est aujourd’hui. On se souvient que l’artiste s’était confié sur le fait qu’il avait appris la en autodidacte alors qu’il avait encore 12 ans, mais il n’avait pas expliqué à quel point c’était éprouvant. Dès son jeune âge, la passion de Kendji Girac était tellement grande qu’il a appris à jouer de la guitare en ayant pour professeur que des CD de Gipsy King.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Kendji Girac (@kendji) le

Lorsqu’il a demandé à son père de lui apprendre à jouer à cet instrument, ce dernier lui a demandé d’aller le faire par ses propres moyens. Obsédé par sa passion, Kendji Girac pouvait écouter les CD durant des heures. Il apprenait jusqu’à en avoir des cloques sur les doigts. Il lui arrivait même de saigner lorsqu’il poussait le bouchon trop loin.

Aujourd’hui, on peut dire que sa détermination et ses jours de durs labeurs ont fini par payer. Son dernier sorti le 9 octobre dernier est en train de connaître un succès fou, surtout grâce à ses collaborations avec des chanteurs de renom à l’instar de Maître Gims et Dadju.


Jennifer Labracuol

Jennifer Labracuol

Je suis particulièrement intéressée par l'actualité people et politique, deux sujets pourtant diamétralement opposés ! Je partage donc mon avis régulièrement dans mes articles.