Meurtre de Delphine Jubillar : un homme affirme l’avoir tuée et enterrée, une histoire macabre qui n’est pas encore à son apogée !

Le mystère autour du probable décès de Delphine Jubillar continue d’agiter les esprits. Disparue depuis quelques mois, l’infirmière de Cagna-les-Mine n’a laissé aucune piste exploitable pouvant aider à comprendre les mobiles de sa disparition.

La justice estime qu’elle serait morte depuis bien longtemps ; et si son compagnon, Cédric Jubillar reste le suspect n° 1, une révélation troublante vient en désigner un autre. Un homme avoue l’avoir tuée dans de nombreux messages envoyés à son ex-compagne et dont le contenu a été révélé par l’un des avocats du peintre-plaquiste.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Micromédia (@micromedia_off)

 Je l’ai tuée… elle n’a pas voulu quitter son mari pour moi

Dans une interview accordée à Midi Libre, Me Jean-Baptiste Alary, dévoile le contenu des sms d’un homme qui confie avoir tué Delphine Jubillar et l’a enterrée. L’homme dont l’identité n’est pas connue a évoqué ce cas terrible pour menacer son ex-compagne dans l’espoir de le reconquérir. « J’ai bien tué Delphine, car elle était en couple et qu’elle n’a pas voulu quitter son mari et ses enfants pour moi.

On s’est vus, on s’est disputés, je suis sorti de mes gonds, je ne me suis pas reconnu. Je l’ai frappé, frappé, frappé. Elle est morte et je l’ai enterrée dans le travers (…) J’ai tué une femme, je m’en veux, c’est dur à porter, elle travaillait à CCB de nuit. Elle n’a pas voulu quitter son mari pour moi. Je l’ai tué (…) Je ne suis pas fier. Je vais mettre des fleurs sur son corps », aurait-il écrit en destination de son ex-compagne.

Un aveu et non moins des plus choquants que la gendarmerie traite pourtant avec la plus grande légèreté. Elle estime que l’homme en cause serait un mythomane et accorde peu d’importance à ses propos. Interrogé et retiré de la liste des suspects après, « l’homme a assuré avoir été avec sa nouvelle compagne le soir de la disparition de Delphine et qu’il ne la connaissait pas. Et l’histoire s’est arrêtée-là. Que je sache son alibi n’a pas été vérifié, ni le bornage de son téléphone. Et aucune perquisition n’a eu lieu à son domicile » se désole, Maitre Alary.

 La piste Cédric Jubillar intéresse la justice

Les menaces de Cédric Jubillar, compagne de Delphine intéressent cependant la justice qui y met toute son attention. Écroué depuis 18 juin, Cédric aurait menacé de mort da compagne quelque temps avant sa disparition.

En effet, dans le cadre des enquêtes, la mère de M. Jubillar déclarait aux enquêteurs pendant qu’elle était encore gardée à vue que son fils lui avait confié quelques semaines plus tôt ce qui suit : « Je vais la tuer, je vais l’enterrer et personne ne la retrouvera ».

Une révélation mise au jour par Le Parisien, mais que l’avocate de Nadine Jubillar aura tenté de nuancer. Dans une explication donnée à l’AFP, l’avocate avançait que sa cliente avait été « instrumentalisée du début jusqu’à la fin de cette garde à vue »et qu’elle en était sortir « avec une psychologie brisée ».

Mis en examen depuis le 10 juin, la chambre de l’instruction de la cour d’appel lui a rejeté deux demandes en liberté. Cette dernière estime qu’il existe des indices graves qui tendent à faire croire que Mme Jubillar est morte et qu’il ne s’agirait ni d’un ni d’un suicide. Ainsi, il est fort possible que son époux Cédric Jubillar ait participé comme auteur au meurtre de sa femme.

Afficher Masquer le sommaire
Accueil / People / Meurtre de Delphine Jubillar : un homme affirme l’avoir tuée et enterrée, une histoire macabre qui n’est pas encore à son apogée !