« Orange mécanique », le producteur de « L'homme qui est tombé sur Terre » avait 93 ans


Si Litvinoff, le producteur visionnaire derrière A Clockwork Orange de Stanley Kubrick et les films réalisés par Nicolas Roeg L’homme qui est tombé sur Terre et le classique australien de la nouvelle vague Walkabout, est décédé. Il avait 93 ans. Litvinoff est décédé paisiblement le 26 décembre à Los Angeles, a annoncé son ami Shade Rupe.

Rupe l’a interviewé pour la sortie Blu-ray du film révolutionnaire de Litvinoff de 1968, The Queen, qui s’articule autour d’un concours national de drag queen. Litvinoff a également produit le plateau londonien All the Right Noises (1970), avec Olivia Hussey, Tom Bell et Judy Carne, et a produit un documentaire réalisé par Roeg sur le festival de musique Glastonbury Fayre de 1972 qui présentait des performances de Traffic, Fairport Convention, Melanie et Arthur Brown. En 1965, Litvinoff a opté pour le roman A Clockwork Orange d’Anthony Burgess en 1962 pour 500 $ et a envoyé le livre à Kubrick.

« Orange mécanique », le producteur de « L'homme qui est tombé sur Terre » avait 93 ans

Tout en payant les scénarios de Burgess, Terry Southern et Michael Cooper, le producteur a demandé à Mick Jagger d’y jouer le rôle principal, tandis que Kubrick refusait de s’engager dans le projet. Kubrick n’a signé qu’après que Litvinoff a levé 1 million de dollars et est allé après Roeg pour diriger. Le classique dystopique, mettant en vedette Malcolm McDowell, a finalement été publié par Warner Bros.

en 1971 et a été nominé pour quatre Oscars, dont celui du meilleur film. Litvinoff et Roeg ont cependant collaboré à Walkabout (1971), qui racontait l’histoire de deux écoliers blancs (Jenny Agutter et Luc Roeg, le fils du réalisateur) qui se perdent dans l’Outback australien mais sont sauvés par un Australien indigène (David Gulpilil ). Pour The Man Who Fell to Earth (1976), Litvinoff et Roeg ont offert à David Bowie son premier grand coup au cinéma, la rock star incarnant un extraterrestre humanoïde qui s’écrase au Nouveau-Mexique et devient un homme d’affaires accro à l’alcool, au sexe et télévision.

« Nic avait pensé à Peter O’Toole. J’étais enthousiasmé par David dans le monde de la musique et j’adorais son disque « Space Oddity » », se souvient Litvinoff. « Mais ce n’est que [ICM agent] maggie [Abbott] nous a fourni le documentaire Cracked Actor que nous étions tous les deux enthousiasmés par David et savions qu’il était la seule personne à jouer le rôle.

Né à New York le 5 avril 1929, Litvinoff a fréquenté l’Adelphi College grâce à une bourse d’athlétisme et a obtenu son diplôme en droit de NYU en 1954. En tant qu’avocat, ses clients comprenaient Southern, Andy Warhol, Timothy Leary, Jim Dine, Jack Youngerman, Bea Arthur, Valérie Harper, Joel Gray, Orson Bean, Rip Torn et Alan Arkin. Dans l’une de ses premières incursions dans la production, Litvinoff a amené Hail Scrawdyke, qui combinait des textes de Henry VI et Richard III de Shakespeare, à Broadway.

Réalisé par Arkin, il n’a duré que huit représentations en 1966. (Il a cependant été adapté pour un film de 1974, Little Malcolm and His Struggle Against the Eunuchs, qui mettait en vedette John Hurt et a été produit par George Harrison.) Ses productions théâtrales comprenaient le Comédie musicale I & Albert dirigée par John Schlesinger.

Litvinoff a acquis les droits des romans Out of Africa d’ Isak Dinesen ; Henderson le roi de la pluie de Saul Bellow ; The Stars My Destination et The Demolished Man, tous deux d’Alfred Bester; et The Diceman de Luke Rhinehart. Il a développé les projets, mais pas par la production. Litvinoff a également été cadre supérieur en charge de la production pour Southern et Harry Nilsson’s Hawkeye Entertainment et a été producteur exécutif d’une émission spéciale Doobie Brothers HBO des années 1970, « Listen to the Music ».

« On se souviendra de lui pour son esprit vif, les fêtes les plus mémorables et son amour pour divertir ses amis avec des histoires de ses expériences fascinantes », a déclaré Rupe. Litvinoff était également un collectionneur de beaux-arts et un connaisseur de vin et de champagne, a-t-il noté. Les survivants incluent ses fils, Ian et Bram; belle-fille Gittel; et petit-fils Alek.

Un service est en cours d’organisation.