"Possibilités infinies" pour le détecteur BS humain de Natasha Lyonne pour continuer à résoudre les crimes après la...


Poker Face, la série dramatique de Rian Johnson mettant en vedette Natasha Lyonne en tant que détecteur de conneries humaines, n’a pas été conçue comme une série limitée et le cinéaste de Knives Out a déclaré qu’il existe des « possibilités infinies » pour continuer à réussir. Lyonne joue le rôle de Charlie, une femme qui boit de la bière bon marché et cool avec une capacité surnaturelle à résoudre des crimes. Après qu’un patron de casino l’ait cherchée pour utiliser ses capacités à des fins néfastes, Charlie part en fuite et se mêle à d’autres crimes.

Johnson dit que c’est un « comment les attraper » plutôt qu’un polar car le crime est au centre de chaque épisode. Mais bien qu’il y ait une histoire qui se déroule tout au long de la saison de dix épisodes, une impliquant l’expert en sécurité de Benjamin Bratt, il s’agit apparemment d’une procédure. Lyonne a déclaré qu’elle aimait des personnages tels que Columbo de Peter Falk, Philip Marlowe d’Elliott Gould dans The Long Goodbye et Andy Sipowicz de Dennis Franz dans NYPD Blue.

Johnson a ajouté qu’il s’était inspiré de séries telles que Columbo, Magnum PI, Rockford Files et Quantum Leap, cas épisodique des histoires de la semaine avec une « figure charismatique au cœur de celle-ci ». S’exprimant lors de la tournée de presse TCA de NBCUniversal, Lyonne a déclaré que Charlie « flotte au-dessus d’une situation essayant de résoudre une énigme, mais aussi un homme ordinaire qui a le nez sur la meule et qui comprend les sons de la rue ». Johnson a déjà réalisé des épisodes de télévision, y compris Terriers et Breaking Bad, mais c’était « vraiment mon premier rodéo » en termes de création d’une série et il « s’est éclaté », appréciant particulièrement le rythme de la narration.

En cas de succès, il aimerait que cela continue. « Il n’a certainement pas été conçu comme une série limitée, il a été conçu comme quelque chose qui a l’architecture nécessaire pour continuer. On va sortir ça, voir si les gens l’aiment, une étape à la fois.

Il y a une infinité d’histoires à raconter. Au fur et à mesure que les gens regardent et réalisent à quel point chaque épisode est différent… c’est un assortiment de possibilités de mondes différents dans lesquels nous pouvons plonger dans chaque épisode et de nouveaux mystères dans chacun d’eux. Pour moi, les possibilités sont infinies.

Lyonne était plus circonspecte mais a ajouté que son personnage était « sans âge » et « nous aimons travailler ensemble. «Je pense que nous nous amusons juste à ce que le spectacle sorte. Nous apprécions la balade », a-t-elle ajouté.

La série, qui lance ses quatre premiers épisodes sur Peacock le 26 janvier, compte une rangée de meurtriers invités parmi lesquels Adrien Brody, Angel Desai, Audrey Corsa, Benjamin Bratt, Brandon Michael Hall, Charles Melton, Chelsea Frei, Cherry Jones, Chloë Sevigny, Clea DuVall, Colton Ryan, Danielle MacDonald, Dascha Polanco, David Castañeda, Ellen Barkin, Hong Chau, Jasmine Aiyana Garvin, Jameela Jamil, Joseph Gordon-Levitt, Judith Light, Leslie Silva, Luis Guzmán, Megan Suri, Niall Cunningham, Nicholas Cirillo, Nick Nolte, Reed Birney, Rhea Perlman, Ron Perlman, Rowan Blanchard, S. Epatha Merkerson, Shane Paul McGhie, Simon Helberg, Stephanie Hsu, Tim Blake Nelson et Tim Meadows. Johnson et Lyonne produisent Poker Face aux côtés de Ram Bergman, Nora Zuckerman, Lilla Zuckerman, Nena Rodrigue et Iain B.

Macdonald. Les Zuckermans servent de showrunners, et Maya Rudolph et Danielle Renfrew Behrens sont co-productrices exécutives. La série est issue de T-Street et de MRC Television.