Soirée clandestine du Nouvel An : le reportage de 66 Minutes entraîne une vive polémique

Le reportage de 66 Minutes est assez problématique, voire énervant puisqu’une soirée clandestine a été organisée pour le Nouvel An.

Fête
Source : capture Pixabay

Lorsque les émissions débarquent à la télévision, les commentaires sur les réseaux sociaux sont nombreux et parfois dévastateurs. En effet, les Français qui ont pu regarder 66 Minutes ce dimanche 3 janvier 2021 n’ont pas été très enthousiasmés par ce qu’ils ont pu découvrir. Ils ont clairement été sous le face à cette soirée clandestine organisée pour le Nouvel An. Les mots employés sont très spécifiques. Les internautes ont donc été choqués puisque la soirée clandestine a pu se dérouler sur plusieurs jours alors que les restaurants sont fermés.

Les images sont pointées du doigt

Lorsque vous réalisez de nombreuses restrictions pour respecter les consignes du gouvernement alors que vous découvrez de telles soirées clandestines, vous avez clairement cet agacement qui monte. Le reportage de 66 Minutes est donc insupportable à regarder puisque vous pouvez découvrir plusieurs personnes qui organisent une soirée avec près de 30 invités.

  • Il y a donc plusieurs risques qui sont pris puisque le quota de 6 personnes n’est pas respecté.
  • Vous avez également le contact avec les personnes, le port du masque est inexistant et les ballons sont utilisées par plusieurs personnes.
  • L’alcool coule bien sûr à flots avec les ballons remplis de cette substance euphorique qui n’est pas légale.

Les internautes n’ont pas été enthousiasmés à l’idée de découvrir ce reportage qui est pointé du doigt. Les protagonistes sont même jugés comme des égoïstes et d’autres estiment qu’il s’agit clairement d’un manque de respect pour tous les Français, et même le personnel soignant. Toutefois, cette soirée clandestine n’a malheureusement pas été la seule. Vous avez pu découvrir les images choquantes à l’ouest de la France ou près de 2500 personnes ont pu se réunir pendant plusieurs jours sous prétexte de fêter le passage à la nouvelle année. Le manque de responsabilité ne passe pas.

Les internautes demandent des sanctions

Dans ce reportage, les différents protagonistes apparaissent avec le visage flouté, mais des internautes estiment qu’ils doivent impérativement assumer leurs bêtises, celles de ne pas respecter le couvre-feu, le quotat des 6 personnes et de réunir autant de personnes alors que le est toujours au rendez-vous sur le sol français. Depuis quelques jours, le couvre-feu a été avancé pour certains départements de l’Est puisque la maladie est présente de plus en plus. Certes, le vaccin continue de se déployer avec une grande lenteur comme peuvent le déplorer de nombreux Français, mais ce n’est pas une raison pour ne pas respecter ces contraintes.

Alors que le monde de la culture, celui des cinémas, des salles de sport et des restaurants a pu apprendre que l’ouverture le 7 janvier ne sera pas possible, des rumeurs circulent sur Internet concernant celle du 20 janvier. Au vu de la situation, il serait impossible d’envisager une telle ouverture, d’où l’intérêt de respecter toutes les restrictions. En effet, en organisant de telles soirées clandestines, les contaminations peuvent se multiplier, ce qui repousse à nouveau les ouvertures pour ces établissements qui sont largement malmenés par la crise sanitaire.

Certains restaurants par exemple pourraient ne jamais ouvrir leurs portes à cause des pertes financières toujours conséquentes en raison de la fermeture pendant les fêtes de fin d’année. De ce fait, lorsque certains découvrent que des Français organisent les fêtes clandestines sans se soucier un minimum des autres, cela entraîne une , des inquiétudes, de la colère, mais aussi de l’incompréhension. Les internautes ont donc été ulcérés à l’idée de découvrir cette soirée clandestine qui se déroulait apparemment à . Ils ont pu estimer notamment que le reportage était clairement une insulte pour le personnel soignant, et même les pompiers qui sont en première ligne pendant cette crise sanitaire. Il faudra donc patienter pour savoir si ce comportement aura eu des répercussions.


Jennifer Labracuol

Je suis particulièrement intéressée par l'actualité people et politique, deux sujets pourtant diamétralement opposés ! Je partage donc mon avis régulièrement dans mes articles.