Tracey Bregman de Young and the Restless obtient un nouvel Emmy après l'incendie de sa maison


La star de « Young and the Restless », Tracey Bregman, a retrouvé son Daytime Emmy. L’Emmy original de la star a été détruit en 2018 lorsqu’elle a perdu sa maison lors de l’incendie de Woolsey à Malibu. Alors qu’elle est apparue mardi sur « The Talk » de CBS, Bregman a été surprise par une statue de remplacement de la National Academy of Television Arts & Sciences. Bregman a remporté son Emmy en 1985 pour la catégorie qui était alors connue sous le nom de Outstanding Ingenue / Woman in a Drama Series. Elle est apparue sur « The Talk » pour aider à célébrer son 40e anniversaire dans l’émission (qui célèbre également son 50e anniversaire cette année). Son mari à l’écran, Christian Le Blanc, a fait une apparition spéciale pour la surprendre avec le nouvel Emmy. « Ce fut l’une des expériences les plus extraordinaires et les plus sincères de ma carrière », a déclaré Bregman. « J’ai essayé de ne pas entrer dans le » cri laid « dans l’air. Merci à ma famille « Young and Restless », NATAS, « The Talk » et à tous ceux qui ont rendu ce moment possible. Ma chaleur est si pleine. Adam Sharp, président et chef de la direction de NATAS a ajouté : « Nous avons été dévastés d’apprendre la destruction de la maison de Tracey, et avec elle, son Emmy Award bien mérité. Comme nos juges l’ont reconnu, la statuette Emmy est un symbole de son travail acharné et de son dévouement exceptionnel à son métier. Nous sommes heureux qu’il soit de retour à la maison, là où il appartient. Regardez le moment de « The Talk » ici : Aussi dans les nouvelles télévisées d’aujourd’hui :

RÉCOMPENSES

Lorne Michaels, le créateur, scénariste et producteur exécutif de « Saturday Night Live », sera honoré lors du gala littéraire PEN America de cette année aux côtés du co-PDG de Netflix, Ted Sarandos, tous deux reconnus pour leur influence respective sur les arts littéraires. Le gala annuel aura lieu le 18 mai au Musée américain d’histoire naturelle de New York, avec Colin Jost, membre de la distribution et scénariste de « Saturday Night Live », en tant qu’hôte de l’événement. Michaels recevra le PEN/Audible Literary Service Award en hommage à la longue carrière du showrunner qui a brisé les frontières de la comédie satirique. Les précédents récipiendaires du prix sont Bob Woodward, Stephen King, Patti Smith, Toni Morrison, Stephen Sondheim et Zadie Smith. « Lorne Michaels a encadré et nourri trois générations d’écrivains les plus talentueux et innovants de ce pays, façonnant la voix de la comédie américaine alors qu’elle résonne dans le monde entier », a déclaré Suzanne Nossel, PDG de PEN America, à propos du créateur de « SNL ». « Sa capacité à garder le doigt sur notre zeitgeist national pendant 47 ans et plus fait de lui une icône culturelle sans précédent. » Sarandos recevra le Business Visionary Award en reconnaissance de l’impact de l’exécutif de Netflix sur le paysage narratif contemporain, qui a donné lieu à une vaste gamme d’adaptations de livres. « Sous la direction de Ted Sarandos, Netflix a déclenché une révolution dans la narration, apportant de nouvelles voix et légendes du cinéma dans nos maisons et inaugurant une ère d’absorption romanesque sous la forme télévisuelle », a déclaré le président de PEN America, Ayad Akhtar. « Nous sommes particulièrement enthousiasmés par l’interaction croissante entre le monde littéraire et Netflix avec l’émergence des adaptations de livres en tant que source essentielle de contenu et le lancement du club de lecture Netflix. » D’autres lauréats et présentateurs seront annoncés dans les mois à venir, notamment les récipiendaires du PEN/Benenson Freedom of Expression Courage Award, du PEN/Barbey Freedom to Write Award et le maître de cérémonie.

Tracey Bregman de Young and the Restless obtient un nouvel Emmy après l'incendie de sa maison

OFFRES

FilmRise et Blue Ant International ont confirmé un accord de coproduction et de distribution pour une véritable série policière de 10 épisodes intitulée « Killers: Caught on Camera ». « ‘Killers: Caught on Camera’ est une coproduction originale captivante sur le vrai crime, et nous sommes convaincus qu’elle sera un autre favori parmi le public de ce genre », a déclaré Max Einhorn, vice-président senior des acquisitions et des coproductions chez FilmRise. «Nous recherchons des productions dans des genres fiables tout en offrant des rebondissements uniques. Avec ‘Killers: Caught on Camera’, le ‘cam show’ a un nouveau format effrayant. Produite par back2back productions et CBS Reality, l’émission vise à offrir aux téléspectateurs des images à la première personne de criminels dont les actes répréhensibles ont été enregistrés à l’aide de caméras de sécurité à domicile, de vidéosurveillance et de dashcams. Les commentaires seront fournis par des membres des forces de l’ordre et des proches des victimes décrites dans la série. La psychologue Julia Shaw, co-animatrice du podcast « Bad People » de BBC Sounds, offrira également un aperçu de l’esprit des tueurs, des délinquants sexuels, des cannibales et d’autres prédateurs. « ‘Killers: Caught on Camera’ est un excellent exemple du type d’accords centrés sur les partenaires au sein de la communauté de production mondiale que Blue Ant International facilite, ce qui se traduit par une narration créative », a déclaré Ben Barrett, responsable mondial du financement et des partenariats de contenu chez Blue Ant. International. « Je suis ravi de travailler avec ce groupe collaboratif sur une série très internationale et restituable qui, j’en suis convaincu, offrira un large public à tous les partenaires. » Le partenariat de financement quadripartite a été négocié par Einhorn et Barrett. Einhorn sera également producteur exécutif de la série aux côtés de Danny Fisher de FilmRise ; David Notman Watt des productions back2back; et Sam Rowden et Jess Rampling de CBS Reality. « Killers : Caught on Camera » a été co-développé par Blue Ant International et back2back productions. Les droits de distribution aux États-Unis, au Canada et dans les Caraïbes ont été obtenus par FilmRise ainsi que les droits de diffusion exclusifs au Royaume-Uni et en Afrique via CBS Reality. Les droits internationaux de la série sont détenus par Blue Ant International.

LA PROGRAMMATION

Showtime Documentary Films a annoncé la sortie prochaine de « The 12th Victim », une série documentaire en quatre parties sur le vrai crime du réalisateur Nicola B. Marsh qui dissèque l’histoire vraie de Charles Starkweather et Caril Ann Fugate, un couple d’adolescents qui a tué 11 victimes au hasard dans 1958. À l’époque, Starkweather avait 18 ans et Fugate en avait 14, faisant d’elle la plus jeune femme de l’histoire des États-Unis à être jugée et reconnue coupable de meurtre au premier degré et condamnée à la réclusion à perpétuité. Starkweather et Fugate ont fait la une des journaux dans les années qui ont suivi et ont même inspiré des franchises cinématographiques comme « Badlands » et « Natural Born Killers ». « La 12e victime » mettra en lumière des détails jusque-là inconnus de l’histoire de Fugate à travers des images d’archives et des témoignages de première main. Qualifiée par le système judiciaire de complice de meurtre, la docu-série vise à reconsidérer les affirmations d’innocence continues de Fugate. Adaptée de « La douzième victime : L’innocence de Caril Fugate dans le saccage du meurtre de Starkweather » de l’auteur John Stevens Berry, la série est produite pour Showtime par Tremolo Productions et Submarine Deluxe. Morgan Neville, lauréat d’un Oscar, produira la série aux côtés de Caitrin Rogers de Tremolo Productions; Josh Braun et Dan Braun de Submarine Deluxe ; Le marais; Gary Lennon; Whitney Ransick; et Rachel Libert. La première de la série est diffusée sur Showtime le 17 février à 20 h HE, avec de nouveaux épisodes diffusés chaque vendredi dans le même créneau horaire. Les quatre épisodes seront disponibles en streaming sur tous les fournisseurs de Showtime. Regardez la bande-annonce de « La 12e victime » ci-dessous.