Vacances scolaires : les classes sont de plus en plus fermées à cause de la Covid-19

Les vacances scolaires freinent-elles l’épidémie en France ? Les classes sont toutefois nombreuses à fermer.

Vacances
Source : capture Pixabay

Certains spécialistes pensaient que les vacances scolaires permettraient de freiner l’épidémie, mais le nombre de contaminations est toujours conséquent. Si vous regardez les chiffres partagés par l’, vous pourrez comprendre que près de 20 000 personnes sont toujours contaminées sous 24 heures. Les enfants sont en vacances depuis moins d’une semaine notamment pour la zone A. Il faudra sans doute attendre la seconde vague des congés pour savoir si cela aura des répercussions positives.

8 académies sont en vacances, mais plusieurs classes ferment

Ce vendredi, des chiffres du ministère de l’Éducation nationale ont été publiés et ils ont été partagés notamment par les Échos. Comme la zone A est en vacances, il faut savoir que ce sont 8 académies qui sont en congé. Cela ne semble toutefois pas suffisant pour freiner les contaminations, car ce sont 1599 classes qui sont fermées, cela représente près de 103 établissements qui ne sont pas opérationnels.

  • Ces chiffres concernent 69 écoles, 26 collèges et 8 lycées sur les 61 500 établissements que la possède.
  • Bien sûr, c’est une goutte d’eau dans la mer, mais les fermetures ne cessent de se multiplier, ce qui entraîne des problèmes pour la suite des cours.
  • Au fil des jours, des classes se ferment, cela montre que la propagation est importante dans le milieu scolaire.
  • Toutefois, les règles sont désormais beaucoup plus strictes par rapport aux variants, ils entraînent la fermeture immédiate.

La zone C aura l’occasion de partir en congé ce vendredi soir pour deux semaines alors que la zone A aura encore quelques jours pour profiter pleinement de ces vacances scolaires. C’est la zone B qui sera la dernière à prendre des congés sauf si un décalage est envisagé à cause de la situation liée aux variants. Olivier Véran était inquiet lors de sa dernière conférence de presse du 11 février, il était d’ailleurs en déplacement dans le département ce vendredi 12 février.

Toutes les pistes semblent être au rendez-vous pour la Moselle à savoir un local, une modification des dates concernant les vacances scolaires. Il faudra sans doute patienter pour connaître la volonté du par rapport à cette situation. Les spécialistes estiment que cette seconde vague de vacances pourra freiner drastiquement les cas dans le milieu scolaire.

Des tests salivaires après les vacances scolaires de février

Jean Castex a également annoncé il y a quelques jours que les tests salivaires sont en cours dans une école parisienne. Par contre, si la Haute Autorité de donne son feu vert, ils pourront être massivement utilisés dans le milieu scolaire au retour des vacances. Cela permettra après ces congés de freiner les contaminations. Le Premier ministre révèle que ce sont 200 000 tests salivaires par semaine qui devraient être opérationnels dans quelques semaines. Toutefois, le chiffre pourrait être plus conséquent en fonction de la stratégie mise en place.

Il faut savoir que les tests salivaires seront beaucoup plus faciles et moins problématiques pour certains publics, notamment les jeunes enfants. Jean Castex a affirmé que la surveillance épidémiologique sera beaucoup plus conséquente pour l’ensemble des établissements scolaires. Le 11 février dernier, Olivier Véran a précisé que les dernières mesures ont permis de gagner du temps. Le Premier ministre espère que le gain sera suffisant pour éviter un reconfinement. Cela coïncide finalement avec ses précédents propos.

En effet, il avait affirmé à la télévision et dans la presse que la France pourrait ne jamais être reconfinée si toutefois la situation ne le demande pas. Toutes les informations concernant le changement des dates, le reconfinement ou encore le couvre-feu un peu plus tôt doivent être prises avec des pincettes, car elles n’ont pas été confirmées par le gouvernement.


Jennifer Labracuol

Jennifer Labracuol

Je suis particulièrement intéressée par l'actualité people et politique, deux sujets pourtant diamétralement opposés ! Je partage donc mon avis régulièrement dans mes articles.