Vacances scolaires : partir en congé ne permet pas d’échapper au couvre-feu !

Si vous êtes contrôlé après 18 heures, vous ne pourrez pas utiliser le motif des scolaires pour tenter d’échapper à l’amende de 135 euros. En effet, les forces de l’ordre ne peuvent pas utiliser cette excuse puisqu’elle n’est pas valable. Seules les attestations avec un véritable motif comme celui lié au travail peuvent être acceptées. Dans le cas contraire, vous aurez une forte amende si vous êtes contrôlé sur les routes après cette heure. Le vendredi 12 février, les contrôles ont notamment été renforcés aux alentours de Paris.

Le couvre-feu à 18 heures doit impérativement être respecté

Dans certains cas de figure, un motif peut être accepté lors d’un contrôle par les forces de l’ordre. Par exemple, si vous promenez votre chien autour de votre domicile ou si vous devez travailler, les policiers ne vous donneront pas une amende. Par contre, si vous êtes contrôlé sur la route des et que vous utilisez ce motif, les forces de l’ordre ne pourront pas l’accepter. Les Français pensaient sans doute échapper aux contrôles, mais ils ont été nombreux ce vendredi soir aux portes de parole comme Le Parisien a pu le préciser.

  • Les fonctionnaires de police avaient donc fait le déplacement aux alentours de la capitale et ils étaient faciles de les repérer.
  • Comme a pu le mentionner l’un d’entre eux au journal, le motif dédié aux vacances scolaires n’est pas valable.
  • Toutefois, au début de la soirée, peu de vacanciers étaient au rendez-vous aux alentours de Paris.
  • Dans la plupart des cas, les attestations étaient liées au travail, il s’agissait des habitants qui regagnaient leur domicile.

Bien sûr, ces contrôles renforcés entraînent forcément des embouteillages et sachez que ces derniers ne sont pas non plus considérés comme un motif valable pour éviter l’amende liée au couvre-feu. Vous devez donc avoir une attestation avec un véritable motif pour ne pas écoper des 135 euros. La vigilance est donc de mise dans plusieurs cas de figure. Vous devez par exemple prévoir votre temps de trajet pour arriver avant 18 heures dans votre location.

N’oubliez pas que vous serez aussi verbalisé avec cette amende de 135 euros si toutefois vous êtes contrôlé après cette heure même si vous avez été retardé à cause des embouteillages créés par les vacances scolaires ou encore les différents contrôles dans des lieux stratégiques.

Des vacances scolaires sur la façade atlantique et dans le Sud-Est

Deux destinations sont largement prisées pour ces congés, il y a bien sûr le sud-est avec les stations de ski. Toutefois, certains Français ont décidé de prendre l’air au niveau de la façade atlantique. Une tempête de neige a eu lieu notamment en Bretagne et les routes ont été rapidement recouvertes par quelques centimètres de flocons. La vigilance est donc de mise puisque les températures sont glaciales et, parfois, les routes ne sont pas aussi sécurisées que certains le voudraient.

Vous savez sans doute que l’air marin est très agréable, vous pouvez alors vous ressourcer et profiter de la plage pour vous promener. Bien sûr, difficile d’envisager une petite baignade au vu de la température de l’eau, mais avec le soleil, ces lieux sont toujours très agréables. Comme le révèle un article partagé par Yahoo Finances, nous apprenons que plusieurs destinations sont appréciées à savoir la Loire-Atlantique et la Bretagne. Du côté de la montagne, nous avons les Deux Alpes, mais également les Trois Vallées. Vous pouvez aussi vous rendre dans les Vosges puisque l’enneigement est clairement au rendez-vous. De nombreuses activités sont aussi possibles pour les amoureux de la nature.

Afficher Masquer le sommaire
Accueil / France / Vacances scolaires : partir en congé ne permet pas d’échapper au couvre-feu !