Voici comment obtenir le pass sanitaire si vous avez une contre-indication à la vaccination !

Depuis l’entrée en vigueur de l’obligation vaccinale, plusieurs inquiétudes se posent. L’une d’entre elles est la situation des personnes qui n’ont pas la capacité de supporter un vaccin. Plusieurs se demandent quoi faire lorsque son organisme ne peut pas supporter un vaccin.

Peut-on obtenir le pass sanitaire sans vaccination ?

Il faut faire la nuance entre les personnes en situation de contre-indication et celles qui n’ont aucune contre-indication. Les premières peuvent obtenir le pass sanitaire sans la vaccination contrairement aux derniers. Selon les explications du gouvernement français, il existe une procédure pour obtenir son code QR. Il faut juste donner la preuve à son assureur et au bout de quelques semaines au plus, votre dossier est traité. Pourtant plusieurs personnes subissent déjà des restrictions faute de non-maitrise de la procédure.

La procédure d’obtention du pass sanitaire en cas de contre-indication

C’est une procédure pas assez compliquée et non coûteuse. Selon les explications sur le site du gouvernement, il faut commencer par consulter son médecin traitant. Celui-ci après des examens va fournir au patient un document attestant que ce dernier se trouve dans l’impossibilité sanitaire de prendre le vaccin. Une fois que le patient obtient ce document, il doit l’envoyer au service médical de sa caisse d’assurance maladie par voie postale. Il n’y a que votre caisse qui puisse vous donner votre code QR.

Le délai de satisfaction est d’une semaine quand votre demande est recevable. La caisse d’assurance vous répondra aussi par voie postale. Après obtention du pass, la personne jouit de tous les avantages comme si elle était vaccinée. La seule différence est qu’elle doit se protéger d’une autre manière puisque le pass ne remplace pas la vaccination. La contamination est donc possible.

Les contre-indications légales

Il existe depuis le mois d’août de cette année une liste officielle de contre-indication. Cette liste a fait objet de publication au journal officiel précisément le 8 août. On peut constater sur cette liste les cas d’allergies à un ou plusieurs composants du vaccin, une réaction jugée grave après la prise d’une première dose. Il est aussi question des cas des personnes ayant des maladies du sang.

Il faut tout de même faire la nuance que l’allergie ne se déclare pas au hasard. Il faut la confirmation d’un spécialiste. Il ne faut donc pas évoquer une allergie à un antibiotique comme raison suffisante pour échapper à la vaccination. La contre-indication prend en compte les composants de chaque vaccin et non tout le vaccin en général.

 

View this post on Instagram

 

A post shared by Le Point Actu (@le.point.actu)

Qui paie les tests ?

Il n’y a pas de paiement de test PCR pour les personnes qui disposent d’une contre-indication. C’est pareil pour les tests antigéniques pour ces derniers.

Depuis le mois d’octobre, il n’y a plus de remboursement de tests RT-PCR de même que ceux antigéniques par l’assurance. Vous ne pouvez bénéficier d’un remboursement que lorsque vous justifiez d’une contre-indication vaccinale. Les personnes disposants d’un schéma vaccinal complet sont aussi remboursées. Les mineurs ne sont pas concernés par cette suspension de remboursement de tests.

Afficher Masquer le sommaire
Accueil / Santé / Voici comment obtenir le pass sanitaire si vous avez une contre-indication à la vaccination !